Pétition

relative au transfert de l’ambassade suisse de Tel Aviv à Jérusalem

Created with Sketch.

Se termine le 30 avril 2018

Signataire
But
3225
15000
Created with Sketch.

Les soussignés invitent le Conseil fédéral et le Parlement, à transférer l’ambassade Suisse de Tel Aviv à Jérusalem.

En signant cette pétition, vous recevrez régulièremement des informations sur la pétition. Vous pouvez vous en désabonner à tout moment.

Depuis sa fondation en 1975, l’UDF suisse requiert le transfert de l’ambassade suisse de Tel Aviv à Jérusalem. En comparaison : Une telle requête avait déjà été acceptée en 1995 par le Congrès des USA. Cependant ce n’est que le gouvernement actuel des USA qui est prêt à mettre cette requête en vigueur.
Ce qu’il y a d’intéressant dans ce contexte, c’est que dans les années 50, plus de 15 États avaient ouvert leurs ambassades à Jérusalem, entre autres les Pays-Bas, la Bolivie, le Kenya et Haïti. Suite à la décision de l’actuel président des USA, des pays comme le Guatemala, la Roumanie, les Philippines, le Honduras et le Soudan du Sud songent à transférer leur ambassade à Jérusalem.

Pourquoi un transfert de l’ambassade Suisse de Tel Aviv à Jérusalem ?

… parce que c’est logique
Dès la fondation de l’État d’Israël, Jérusalem est la capitale d’Israël. Malgré cela, l’ambassade de la Suisse et d’autres pays se trouve à Tel Aviv. En outre, c’est une évidence, que l’ambassade ait son siège dans la capitale désignée par le gouvernement concerné.

… parce que cela correspond aux faits
Cela fait déjà 70 ans que la volonté d’Israël est ignorée, à savoir que Jérusalem est sa capitale. Par la Suisse également ! Par contre le temps est venu, que l’accent mis sur les relations amicales ne reste pas que lettre morte, mais que des actions s’ensuivent.
Jérusalem a déjà été désignée il y a 3000 ans, par le roi David, pour capitale d’Israël. Depuis lors, Jérusalem n’a jamais été la capitale d’une autre nation.

… parce qu’un signal clair est nécessaire
Le DFAE (département fédéral des affaires étrangères), s’en tenant aux frontières d’avant 1949, part du principe qu’Israël doit clarifier le statut de Jérusalem par le dialogue avec ses voisins. Tout au long des 70 dernières années, il s’est avéré, qu’aucune paix ne peut être obtenue sur ce chemin.

… parce que le moment est mûr pour cela
C’est pourquoi nous invitons le Conseil fédéral et le Parlement à un changement de paramètres. Nous escomptons la volonté politique et le courage, pour reconnaître que Jérusalem appartient historiquement au peuple juif et que l’ambassade Suisse sera donc transférée de Tel Aviv à Jérusalem.

Created with Sketch.
Download pétition PDF

Feuille_Signatures_CH-Ambassade_Jerusalem_A4_web

« Juste historiquement parlant »

Cette pétition demande ce qui n’est pas contesté ailleurs : qu’un État autonome peut choisir librement sa capitale et que des ambassades étrangères installent leur siège dans cette capitale. Ceci doit aussi être le cas en Israël. « Il n’y a pas de raison à ce qu’Israël soit un des seuls pays du monde à ne pas pouvoir choisir librement sa capitale », écrit le journal allemand « Bild » (6.12.2017) à juste titre.
Le 6 décembre 2017, le président des USA a annoncé le déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem. Cela correspond à une reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. Encore une fois le journal « Bild » : « Une décision historique, une juste décision, une bonne décision. » L’argument, Jérusalem en tant que capitale d’Israël rendrait la solution de deux-États plus difficile, serait une « absurdité historique ». « Une solution de deux-États a échoué ces cinq dernières décennies BIEN QUE Jérusalem n’ait pas été reconnue comme capitale – c’est un monstrueux, voire insupportable aveu de satisfaction envers les Arabes. » Cette solution de deux-États aurait aussi souvent échoué par le fait que les dirigeants palestiniens ont refusé toute concession, aussi grande qu’elle ait pu être, y compris celle d’une division de Jérusalem en tant que capitale.
La décision du président Trump est logique, nécessaire et juste. « Au lieu de continuer pendant cinq décennies encore à prescrire à Israël de renoncer à sa capitale, on devrait chaque jour dire clairement aux dirigeants palestiniens de renoncer à la terreur et à une rhétorique de la haine », termine le commentateur dans la « Bild » encore très bien. Cette pétition reprend une vieille préoccupation. Elle mérite votre soutien !

 

Impression: Édition et rédaction 
UDF Suisse
Case Postale
3602 Thoune

033 222 36 37
info@udf-suisse.ch

Coordonnées du compte :
PostFinance
CP: 30-616215-3
IBAN: CH52 0900 0000 3061 6215 3